Histoire de la Provence

La Provence Romaine


Arènes de Nîmes ©VF

Grâce à la "Pax Romana", la Provence connaît un développement économique et une période de prospérité d'une durée exceptionnelle. La Provence se romanise en profondeur, le latin remplace les langues locales, le commerce prospère, les villes s'agrandissent. A l'image de Rome , les cités s'organisent autour d'un forum, elles s'ornent de bâtiments prestigieux : thermes, amphithéâtres ou théâtres, témoins d'une civilisation urbaine avancée.

La Provence romaine a laissé de nombreux vestiges urbains en Arles, Nîmes, Orange, Glanum ou Vaison la Romaine, mais aussi le célèbre Pont du Gard, spectaculaire ouvrage d'art, partie d'un aqueduc de 50 km qui alimentait la ville de Nîmes.

L'Empire entre en une période décadence après l'an 200, mais la Provence n'en souffre pas. Au contraire, l'Empereur Constantin fait d'Arles une résidence impériale en 308, et un centre politique majeur de l'Empire d'Occident. Il reste d'ailleurs nombreux vestiges à Arles de sa période romaine. .


théâtre antique d'Orange ©VF

Pont du Gard ©VF
texte et photos ©

Histoire de la Provence > Préhistoire en Provence > les chasséens en Provence > Grecs et Celtes en Provence > Rome en Provence > La Provence romaine > le christianisme en Provence > les invasions barbares > le Haut Moyen-âge > comtes de Provence > villes et consulat > la Provence romane > la croisade des albigeois > les rois angevins > les papes en Avignon > guerres et épidémies au 14ème siècle > la Provence réunie à la France > guerres d'Italie et invasions > la Provence baroque > la Provence sous Louis XIV > le 18ème siècle > la Révolution > la Provence et Napoléon > la Provence blanche et républicaine > la Provence comtemporaine

visite de la Provence

© VF - Horizon Provence 2018 - contact - tous droits de reproduction réservés - all rights reserved
informations données à titre indicatifs - Information is given only as an indication