Horizon ProvenceDécouvrez la Provence
 [fr] [en]

Gordes

Le village perché et son château, les caves du Palais Saint-Firmin, le Village des Bories et Saint-Pantaléon

Gordes > Gordes et les artistes > Le village > Histoire > Le Château > Palais Saint-Firmin > Village des Bories > Saint Pantaléon > Photos > Informations

Photo Gordes © Horizon Provence

Gordes, village emblématique de la Provence, est juché sur un contrefort avancé des Monts du Vaucluse. Il surplombe la vallée du Calavon et regarde en face le massif du Luberon. Le village semble une citadelle minérale dans la lumière provençale comme, un « village-acropole »qui s'embrase en absorbant les rayons du soleil couchant. L'assemblage des édifices de pierre calcaire forment ici un esthétique remarquable et composent avec le paysage une harmonie sensationnelle. Gordes est classé parmi les "plus beaux villages de France".

Gordes et les artistes

Gordes village perché

Des peintres et photographes sensibles à la lumière et la beauté minérale du lieu ont "découvert" Gordes , ils sont à la source de la notoriété de ce village. Les premiers arrivent après la seconde guerre mondiale : Les peintres Marc Chagall, Jean Deyrolle et André Lhote ont installé à Gordes une colonie d'artiste. Les peintres Victor Vasarelly, Victor Spahn, Pol Mara, le photographe Willy Ronis ont aussi, parmi d'autre, associé leur nom prestigieux au village. Aujourd'hui Gordes héberge encore des ateliers de peintres, sculpteurs ou céramistes qui puisent leur inspiration dans ces espaces, leurs galeries d'exposition sont ouvertes au public.

Les galeries d'art, exposition d'artistes sont nombreuses à Gordes. Un théâtre à ciel ouvert accueille les Soirée d'été de Gordes, un Festival estival en plein air, dans un espace naturel taillé dans la pierre.

L'économie du village autrefois essentiellement agraire s'est tournée vers le tourisme et avec la notoriété une multitude de visiteurs passent sans s'arrêter bien longtemps, prenant juste le temps que de faire quelques photos. En vous attardant à Gordes, vous apprécierez le charme d'un vieux village provençal à l'histoire dont l'histoire plonge ses racines dans le temps et dans la montagne.

Le Village perché

rue de Gordes

Le centre de Gordes est occupé par un château rectangulaire construit en 1525 sur l'emplacement d'un château féodal antérieur. Il est de style Renaissance mais garde son allure moyenageuse et sa fonction de forteresse car l'époque de sa construction est troublés par les guerres de religion. Le château est aujourd'hui un musée, il a abrité pendant 30 années des oeuvres du peintre Victore Vasarely, un illustre habitant du village, puis de Pol Mara, un peintre flamand également gordien d'adoption. Il propose maintenant une exposition différente chaque année à partir du mois d'avril.

Le vieux village est silloné de calades pentues, ruelles au détour desquelles on peut admirer un superbe panorama sur la montagne du Luberon et la vallée du Cavalon. L'église Saint Firmin est d'origine romane, remaniée au 17ème siècle. Saint-Firmin fut l'(evêque d'Uzès, mort en 552, c'est le saint- patron protecteur de Gordes. Le clocher carré du 14ème siècle surmonté d'un campanile était un beffroi et une tour de guet, il a été intégré dans l'église lors du dernier remaniement.

Dans le creux du vallon à l'écart des lieux fréquentés se trouve la Fontaine basse, une fontaine-lavoir présente dès le 15ème siècle. Elle collecte les eaux des sources qui s'écoulent sous la falaise. Ce fut pendant longtemps le coeur vivant de la ville, un lieu de réunion très animé. Alimenté par un cours d'eau, des moulins se sont installés dans le quartier de Fontaine basse. Ils servaient aux fabriques et des ateliers, qui ont attirés de nombreux artisans.

Gordes rueGordes chateau

Histoire de Gordes

Le promontoire rocheux était occupée à l'arrivée des romains par un castrum des Vordenses, une tribu celto-ligure fédérée aux Cavares dont la capitale était Cavaillon. Les Vordenses donnèrent probablement leur nom au village (Vordenses - Gordenses - Gordes). Le nom de Gordes apparaît dans les annales au 11ème siècle, avec la construction d'un premier château féodal occupé par un seigneur. Le bourg se développe et se ceinture de remparts qui protègent efficacement la ville lors des troubles du 14ème siècle.

Bertrand Rambaud de Simiane (1513-1578), de la puissante famille provençale Simiane d'Agoult hérite de la seigneurie de Gordes. Il est appelé le Baron de Gordes, c'est une grande personnalité de son temps, surnommé par ses contemporains « l'Epimanondas français ». Il est conseiller du roi de France, c'est un stratège et un chef de guerre valeureux qui s'est illustré lors des Guerres d'Italie, et contre les troupes armés protestantes de Charles Dupuy de Montbrun qu'il finit par capturer en Dauphiné. Bertrand Rambaud de Simiane transforme le Château de Gordes qui couronne le village et lui donne son aspect actuel : un édifice de style Renaissance, conservant encore une fonction défensive.

Aux 17ème et 18ème siècles, Gordes compte 3000 habitants, la plupart des paysans et des artisans industrieux et dynamiques. Le bourg déborde de ses remparts qui ne sont plus entretenus. Au 19ème siècle, une cinquantaine d'habitants de Gordes rejoignent les forces républicaines contre le coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte en 1851. Des tremblements de terre en 1887 et 1909 détruisent des maisons.

Le plateau du Vaucluse autour de Gordes est une centre actif de la Résistance pendant la seconde guerre mondiale, le 21 août 1944, le village est bombardé en représailles par l'armée allemande, des maisons sont détruites, vingt habitants sont tués. Gordes est distingué de la Croix de guerre avec étoile d'argent en 1948.

Avec l’exode rural au 19ème siècle et les pertes humaines considérables de la première guerre mondiale, la population de Gordes passe à moins d'un millier d'habitant. Mais à partir des années 60 le tourisme redynamise l'activité économique. Les maisons abandonnées du bourg sont rénovées, entraînant une hausse vertigineuse de l'immobilier. Le village de Gordes et ses alentours abritent aujourd'hui de riches villas et quelques établissements hôteliers de luxe.

Le Château de Gordes

Château de Gordes

Le Château imposant qui coiffe le village perché a été bâti par Bertrand de Simiane au 16ème siècle, à la place d'un château féodal du 11ème siècle dont il a toutefois intégré deux tours visibles sur la façade nord. Le château ne fut jamais habité par ses propriétaires légitimes : les marquis de Simiane, les ducs de Soubise et au 18ème siècle les princes de Condé étaient des personnages éminents qui vivaient près de la cour royale, ils se contentaient d'encaisser les revenus de leur fief. Le Château de Gordes fut épargné pendant la Révolution. Il contient une cheminée de style Renaissance superbement ouvragée, et depuis le chemin de ronde sur les toits la vue embrasse un panorama magnifique sur le massif du Luberon et la vallée du Calavon.

A la fin des années 60, le peintre Victor Vasarely achète le château décrépit pour un franc symbolique et se consacre à sa restauration. Un musée abritant ses œuvres est inauguré par le Président Georges Pompidou en personne en 1970. Par son action et son relations dans le monde culturel de la Capitale, Vasarely a assuré la renommé de ce village qui n'a fait que croître jusqu'à devenir une icône de la Provence. Victor Vasarely est le père de l'Art Optique, « l'Op Art », un mouvement artistique influent pendant les années 60 qui a inlué sur la mode, l'architecture, l'urbanisme, la musique.

Les Caves du Palais Saint Firmin

Caves du Palais Saint-Firmin

Le Palais Saint-Firmin est une des plus belles maisons du village, de style Renaissance. Elle fut abîmée pendant la seconde guerre mondiale et restaurée à la fin du 20ème siècle par des propriétaires privés. Ils ont découvert sous leur maison un espace insolite : un dédale de caves et de canalisations creusées dans la pierre calcaire s'étendant sur sept niveaux. Elles servaient autrefois d'atelier, de chapelle, de four à pain, de moulin à huile, de silo de grains, citernes ou de bergerie. Une activité industrielle et artisanale semi-troglodyte se déployait sous la surface du village. Après de nombreuses années de déblaiement et de restauration les Caves du Palais Saint-Firmin ouvrent au public en 1999.

Le Village des Bories

Village des Bories

La pierre est omniprésente dans le paysage des environs de Gordes. Elle affleure partout, blanchie par le soleil et les intempéries, laquelle s'accroche les plantes odorantes de la garrigue provençale.

Quelques unes des plus belles bories - des abris et des cabanes de pierres sèches - de Provence se trouvent dans les environs de Gordes. Les bories sont le témoignage d'une civilisation agraire puisant ses racines dans la préhistoire, elles sont disséminées dans toute la région de Gordes, dans le plateau du Vaucluse, le Luberon et la Haute Provence.

Le Village des Bories se trouve à 4km en contrebas de Gordes, discrètement situé dans la forêt de chênes, au débouché de la vallée de la Sénancole. C'est un musée à ciel ouvert, constitué de 29 bâtiments construits exclusivement par empilement de pierres sèches, sans mortier : des cabanes, des bergeries, des fours, des granges, des magnaneries et des habitations. La technique de construction employée depuis la préhistoire atteint ici un sommet de savoir-faire et de raffinement. C'est un merveilleux témoin de la civilisation agricole provençale.

Le village appelé localement « Les Cabanes » ou « Savournins Bas », il s'est constitué aux 17ème et 18ème siècles. Le manque de terres arables poussa les paysans à défricher de nouvelles terres moins propices aux cultures. Avec de simples pierres plates (du calcaire burdigalien) enlevées de leurs champs ils construisirent des restanques (murs de soutènement), des murets, des abris et des bâtiments de plus en plus élaborés. Le confort intérieur reste très sommaire, les habitations n'étaient probablement pas occupées toute l'année. Le village a été abandonné au 19ème siècle.

Autre icône de la Provence, l'Abbaye de Sénanque se trouve à quelques kilomètres plus loin en suivant le chemin pédestre qui remonte la vallée de la Sénancole.

La Nécropole rupestre de Saint Pantaléon

Saint Pantaleon Saint Pantaleon

À quelques kilomètres se trouve la petite commune de Saint Pantaléon, c'est un petit village guère plus grand qu'un hameau. Son église est un curieux édifice ancien à l'aspect composite. Elle est du 11ème siècle, puis fut remaniée au 12ème et agrandie après la peste de 1720. Au pied de l'église se trouve une ancienne nécropole rupestre. Les tombes creusées dans la roche forment des sarcophages dont certains sont de très petite taille. L'église de Saint-Pantaléon était un sanctuaire de répit, un lieu sacré où l'on venait baptiser les enfants mort-nés, un rituel censé les ramener à la vie le temps de la cérémonie afin de leur assurer un départ définitif vers le Paradis.

Visite de Gordes en photos : diaporama

Informations pratiques et Hébergement à Gordes et ses environs

chambres d'hôtes pour votre séjour à Gordes en Luberon

Truffière du LuberonLa Truffière du Luberon

Location de vacances de prestige dans un domaine de 1 hectare à 2 minutes du centre de Gordes.

Le Verger Le Verger

chambres d'hôtes de charme en Luberon. Les Bouilladoires

Jas de JoucasLe Jas de Joucas

Chambres, suites et locations de vacances à Joucas près de Gordes, avec piscine à débordement. salée et chauffée.

Le Bouquet de l'AromateLe Bouquet de l'Aromate

Chambres d'hôtes de charme à Joucas, avec piscine californienne chauffée et tables d'hôtes.

Domaine les BastidonsDomaine les Bastidons

Locations de vacances aux portes du village, dans un site de 3ha, avec piscine.

Sélection de chambres d'hôtes à Gordes et ses environs sur le portail des chambres d'hôtes de Provence

Site internet de la ville de Gordes: www.gordes-village.com

Que voir et à faire à Gordes ?

Près de Gordes

Domaines viticoles à Gordes

Venir à Gordes

Coordonnées GPS N 43°54'39'' - E 5°12'00''

carte de Gordes et Provence

Situation : 373 mètres d'altitude, Gordes se trouve à 5 km de l'Abbaye de Sénanque, 10 km de Murs, 10 km de Roussillon, 11 km de Ménerbes, 18 km de Isle sur la Sorgue, 19 km de Bonnieux, 20 km de Apt, 39 km d'Avignon

textes et photos © Vincent Flachaire

contact

Horizon Provence 2019

tous droits de reproduction réservés
all rights reserved

informations données à titre indicatifs
Information is given only as an indication

Réseaux sociaux