Horizon ProvenceDécouverte de la Provence
AccueilAvignonVilles et villages de ProvenceNoël en ProvenceHébergements en Provence

Les papes en Avignon

conclusion : la papauté en Avignon (1309 - 1405)

Le poète Pétrarque comparait le séjour des papes en Avignon à un "exil en Babylone", en soulignant le luxe, et la luxure, dans laquelle se complaisait la cour pontificale, signifiant aussi que la papauté était prisonnière du roi de France. Les historiens, à la suite de Pétrarque, ont longtemps méconnu la période des papes en Avignon, la considérant comme une période de décadence pour l'Eglise.

Il est vrai que Clément V, premier pape d'Avignon n'eut guère les moyens ni le caractère pour résister à de Philippe le bel. Ses successeurs furent cependant moins complaisants envers la monarchie française. Si les papes choisirent de résider en Avignon, aux portes du royaume de France, c'est qu'ils renforçaient ainsi le rayonnement et l'autorité de l'Eglise sur la Chrétienté. Ils intervenaient constamment dans les conflits et arbitrant les litiges entre grands souverains de l'Europe. En contrepartie, le roi de France renforçait son prestige en se présentant comme le protecteur de l'Eglise.

Les papes Benoît XII et Clément VI enracinèrent la papauté en Avignon en bâtissant le Palais des papes. Le pape Clément VI "le Magnifique" est déjà un "Prince de l'Eglise " annonciateur des papes de la Renaissance. Mais lorsque le roi de France se révèle incapable de protéger leurs successeurs des exactions des routiers, les papes s'efforçèrent de ramener la curie à Rome, provoquant malheureusement le Grand Schisme d'Occident.

Le Grand Schisme perdura près de 40 ans, à cause de la faiblesse des grandes puissances. La France et l'Anglmeterre étaient engluée dans la Guerre de 100 ans. Le problème fut résolu grâce à l'énergie et à la volonté de l'empereur Sigismond.

Les papes d'Avignon étaient français certes, mais méridionaux, parlant la langue d'Oc. Certains se sont révélés de grands papes : Jean XXII, Benoît XII, Urbain V furent des réformateurs et leur objectif était le bien de l'Eglise. Ils luttèrent âprement pour son unité, contre les hérésies nombreuses et les franciscains dont les thèses d'un retour à une eglise "primitive" préfigurent la Réforme protestante.

Ils ont tenté sans grand succès de maintenir la paix entre les grandes puissances européennes. Leur autorité morale atteint là ses limites, le pape dispose des richesses de l'Eglise mais ses moyens militaires sont subordonnés au bon vouloir des souverains chrétiens. Les papes d'Avignon se trouvent à une période de transition délicate entre un modèle féodal déclinant et les Temps modernes en gestation.

Il est difficile d'imaginer ce que fut Avignon au temps des papes : une ville cosmopolite débordante de vitalité, en perpétuelle construction. On estime à 40 000 la population maximale d''Avignon, ce qui en fit une des principales villes occidentales du 14ème siècle. Les papes recevaient des ambassadeurs des royaumes l'Europe, et de plus loin encore. On y parle la langue d'Oc, l'italien, le français. Les cardinaux y tenaient des cours fastueuses, attirant courtisans, marchands, quémandeurs de toutes origines, mais aussi les artistes et les intellectuels européens. Avignon des papes est un creuset où le carcan des valeurs médiévales traditionnelles est remis en question. Le germe de la culture humaniste est planté, il s'épanouira en Italie au siècle suivant.

texte et photos ©

Papes en Avignon - l'Occident au 14ème siècle - Clément V - Jean XXII - Benoît XII - Clément VI - Innocent VI - Urbain V - Grégoire XI - le Grand Schisme - Clément VII - Benoît XIII - la papauté en Avignon

visite d'Avignon

© VF - Horizon Provence 2018 - contact - tous droits de reproduction réservés - all rights reserved
informations données à titre indicatifs - Information is given only as an indication