Horizon ProvenceDécouverte de la Provence
AccueilAvignonVilles et villages de ProvenceNoël en ProvenceHébergements à AvignonHébergements en Provence •   Facebook Horizon Provence

Les papes en Avignon

Introduction : l'Occident au 14ème siècle

Papes en Avignon - l'Occident au 14ème siècle - Clément V - Jean XXII - Benoît XII - Clément VI - Innocent VI - Urbain V - Grégoire XI - le Grand Schisme - Clément VII - Benoît XIII - la papauté en Avignon - bibliographie

sceau de Robert de Mondragon - XIIème siècleAprès le règne de Charlemagne, le pouvoir politique centralisé s'est inexorablement emmietté au profit d'une multitude de potentats locaux, les seigneurs féodaux.

La Féodalité thriomphe au 10ème et 11ème siècle, le christianisme en est le fondement spirituel et l'Eglise occupe la place laissé vacante par l'effacement de rois sans réels pouvoirs. Le prestige de l'Eglise et de son chef, le pape, atteint son apogée avec les Croisades, au 11ème et 12ème siècle, que ses richesses permettent de financer et d'organiser.

sceau de Robert de Mondragon - XIIème siècle - un vassal rend hommage à son suzerain
archives nationales, Paris

Le pape, souverain spirituel de la Chrétienté catholique, est aussi un souverain temporel. Il possède et administre à son profit des territoires, les Etats pontificaux en Italie et le Comtat Venaissin en Provence.

fresque de la Tour Ferrande à Pernes les Fontaines

le pape Clément IV remet le royaume de Naples au comte de Provence Charles d'Anjou -
fresque de la Tour Ferrande à Pernes les Fontaines

Forte des succès des Croisades, l'Eglise tente d'imposer en Occident une théocratie en soumettant les rois à sa volonté.

Mais les temps changent. Les templiers n'ont pas pu empêché la perte de la Terre Sainte. Les papes se heurtent au pouvoir croissant des souverains des grands royaumes d'Occident : le Saint Empire romain germanique, la France et l'Angleterre. Pendant le 13ème siècle, une lutte sans merci entre guelfes (partisans du papes) et gibelins (partisans de l'empereur germanique) déchire la peninsule italienne morcelée. Le chaos politique est tel que le pape, craignant pour sa sécurité réside rarement à Rome où il est à la merci des factions qui se partagent la ville.

A la fin du 13éme, le pape a évincé les héritiers de l'empereur Frédéric II des royaumes de Naples et de Sicile, avec l'aide de son allié fidèle le Comte d'Anjou et de Provence, désormais roi de Naples, mais l'Italie reste incontrôlable.

A l'intérieur de l'Eglise, le pape se heurte à une opposition interne, dont les ordres mendiants et à leur tête les franciscains sont les principaux propagateurs. Ils prêchent un retour vers un christianisme originel, critiquent la richesse et la corruption de l'Eglise. Simonie et népotisme sont il est vrai pratique courante dans l'Eglise souvent au plus haut de sa hierarchie.

roi de France Philippe le belpape Boniface VIII

pape Boniface VIII

 

 

Une grave crise oppose maintenant le pape Boniface VIII et le roi de France Philippe le Bel. Ce dernier, s'opposant à toute ingérence du pape dans son royaume, a l'audace d'envoyer une petit troupe de chevalier menés par Guillaume de Nogaret, avec pour mission de ramener le pape en France pour le juger. L'entreprise échoue finalement, Boniface VIII résiste mais il est giflé par un chevalier. "L'attentat d'Agnani" provoque un scandale énorme dans la Chrétienté et la papauté sort discréditée. Boniface VIII meurt peu après et le choix de son successeur par le concile des cardinaux s'avère crucial.

Philippe IV le bel, roi de France

texte et photos ©

Papes en Avignon - l'Occident au 14ème siècle - Clément V - Jean XXII - Benoît XII - Clément VI - Innocent VI - Urbain V - Grégoire XI - le Grand Schisme - Clément VII - Benoît XIII - la papauté en Avignon - bibliographie

visite d'Avignon

© VF - Horizon Provence 2017 - contact - tous droits de reproduction réservés - all rights reserved
informations données à titre indicatifs - Information is given only as an indication