Horizon ProvenceDécouverte de la Provence
AccueilAvignonVilles et villages de ProvenceNoël en ProvenceHébergements en Provence

Le Festival d'Avignon

du 21ème au 30ème Festival d'Avignon de 1967 à 1976

1967 > 1968 > 1969 > 1970 > 1971 > 1972 > 1973 > 1974 > 1975 > 1976

1967 - 21ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1967

Vilar poursuit l'ouverture : du cinéma dans la Cour d'Honneur, de la musique contemporaine au Verger, des auteurs d'aujourd'hui au Cloître des Carmes, Planchon et Béjart sont de retour.

Jean Vilar veut être en phase avec son temps. Avignon doit être un lieu de création, un lieu d'expression, un laboratoire du théâtre vivant. Le succès n'a cessé de croître. Pendant quatre semaines, avec plus de cent mille spectateurs cet été là, la ville est comme absorbée, prise par un bouillonnement culturel frénétique et quelque peu désordonné.

Pendant le Festival, André Benedetto, un jeune auteur avignonais donne des representations de sa pièce Napalm, en dehors de la sélection officielle. Cette pièce est considérée comme la première du Festival "Off".

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1968 - 22ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1968

Jean Vilar a voulu faire de son Festival un lieu d'expression ouvert, libre et moderne. Il ne peut pas échapper au vent de la contestation encore brûlant du mois de mai 68.

La confusion règne en Avignon : une jeunesse agitée et revendicatrice est venue y continuer la Révolution. Le préfet du Gard censure une jeune compagnie et met le feu aux poudres. Les contestataires réclament l'arrêt du Festival, le Living Theatre prend fait et cause pour les contestataires ... Vilar fait face, il maintient les représentations mais il sort meurtri de l'épreuve.

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

Au Cloître des Carmes :

 

1969 - 23ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1969

Le Festival d'Avignon poursuit son ouverture. La première apparition de la jeune troupe d'Ariane Mnouchkine, le Théâtre du Soleil, est remarquée. Elle joue "Les Clowns" au Collège Saint Joseph puis en banlieu, dans une prairie.

Au Cloître des Celestins, la scène est affectée au genre nouveau du Théâtre Musical.

La Cour d'Honneur est consacrée à la danse avec trois spectacles de la compagnie de Maurice Béjart, le Ballet du XXème siècle.

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1970 - 24ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1970

L'exposition consacrée aux oeuvres les plus récentes de Picasso dans la grande chapelle du Palais des Papes fait la une de ce 24ème Festival.

Cette année là, le phénomène du "Festival Off" émerge. De jeunes troupes, attirées en Avignon par le rassemblement de professionnels et de journalistes tentent d'y trouver un auditoire et de profiter des répercussions médiatiques de l'évènement que représente le Festival.

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1971 - 25ème Festival d'Avignon

le Festival d'Avignon >  Festival de Jean Vilar >  Festival d'Avignon contemporain >  Festival Off > 1947-1956 > FA 1957-1966 > FA 1967-1976 > FA 1977-1986 > FA 1987-1996 > FA 1997-2006 > FA 2007-2012 > Edmond Volponi

Festival d'Avignon 1971

Jean Vilar décède d'une crise cardiaque quelques semaines avant l'ouverture du Festival. C'est à Paul Puaux, son compagnon de travail depuis les premiers jours, que revient la lourde tâche de lui succéder à la direction du Festival.

La scène de la chapelle des Pénitents blanc est consacrée au "Théâtre ouvert" de Lucien Attoun. Les comédiens récitent des textes inédits d'auteurs contemporains avec une mise en scène minimale.

Le Festival Off compte trente-huit spectacles dans douze lieux.

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

 

1972 - 26ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1972

Ce 26ème Festival et le premier dirigé par Paul Puaux. La Comédie Française est invitée dans la Cour d'Honneur. Avec le "Dans la jungle des villes" de Berthold Brecht présenté au Théâtre des Carmes mis en scène par Jean-Pierre Vincent, il a la main heureuse.

Mais une menace se dessine : le Festival d'Avignon, victime de son succès, ne risque-t-il pas de devenir une gigantesque "foire à la culture" ?

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1973 - 27ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1973

"La Madone aux ordures", une pièce qu'André Benedetto a écrite et réée l'année précédente dans le Festival Off est cette année présentée au Cloître des Carmes. C'est la reconnaissance du Festival Off !

A la Cour d'Honneur, Marcel Maréchal met en scène "Le Cavalier seul" de Jacques Audiberti.

Une nouvelle exposition de 201 peintures récentes de Picasso à la Grande Chapelle du Palais des Papes.

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1974 - 28ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1974

La part belle consacrée depus quelques années à la recherche finit par produire quelques chef d'oeuvres, dont cet "Ubu à l'Opéra", une composition d'Antoine Duhamel surle matérieu d'Alfred Jarry, mis en scène par Georges Wilson au Cloître des Celestins.

Création du "Gueuloir" par Lucien Attoun à la Chapelle des Cordeliers : quinze auteurs contemporains et leur leur texte face à leur public, sans effet de mise en scène.

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1975 - 29ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1975

Le succès du Festival est u phénomène unique. Cet été là, deux cent mille spectateurs se pressent à des spectacles de plus en plus nombreux dans toutes les disciplines.

Alors Avignon : foire à la culture ou laboratoire ? Les deux sans doute, en tout cas une aventure artistique et intellectuelle unique. Paul Puaux parvient à garder le cap en restant fidèle à Jean Vilar.

Le mime Marceau à lui seul parvient à remplir l'immance espace de la Cour d'Honneur.

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1976 - 30ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1976

Le XXXème Festival affiche son ouverture internationnale.
Dans la salle Benoit XII, du théâtre francophone québécois et antillais.
La Cour d'Honneur accueille le chorégraphe américain Merce Cunningham et le ballet Malegot de Leningrad.
Au programme du théâtre musical, dans le théâtre municipal d'Avignon, le chorégraphe américain Bob Wilson le compositeur Philip Glass et l'allemand Maurizio Kagel présentent un oeuvre qui fait date : "Einstein on the beach".

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

texte et photos ©

le Festival d'Avignon >  Festival de Jean Vilar >  Festival d'Avignon contemporain >  Festival Off > 1947-1956 > FA 1957-1966 > FA 1967-1976 > FA 1977-1986 > FA 1987-1996 > FA 1997-2006 > FA 2007-2012 > Edmond Volponi

Festival d'Avignon

© VF - Horizon Provence 2018 - contact - tous droits de reproduction réservés - all rights reserved
informations données à titre indicatifs - Information is given only as an indication