Horizon ProvenceDécouverte de la Provence
AccueilAvignonVilles et villages de ProvenceNoël en ProvenceHébergements en Provence

Le Festival d'Avignon

du 11ème au 20ème Festival d'Avignon de 1957 à 1966

1957 > 1958 > 1959 > 1960 > 1961 > 1962 > 1963 > 1964 > 1965 > 1966

1957 - 11ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1957

1947-1957, c'est le 10ème anniversaire du Festival d'Avignon, avec deux créations et deux rôles à la mesure de Jean Vilar : Henri IV de Luigi Pirandello et Meurtre à la cathédrale de T.S.Elliott où il joue l'archevêque de Canterbury.
.

Au Festival d'Avignon à la Cour d'Honneur cette année là :

 

1958 - 12ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1958

1958 est l'année de la consécration pour Gérard Philippe à Avignon avec deux pièces d'Alfred de Musset : la création des Caprices de Marianne et la reprise de Lorenzaccio. Le nombre croissant de représentations (une vingtaine) marque l'engouement du public pour le Festival d'Avignon.

Au Festival d'Avignon à la Cour d'Honneur cette année là :

 

A la Chartreuse de Villeneuve-les-Avignon, première incursion hors du Palais des Papes pour :

 

1959 - 13ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1959

Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare est la création de ce cru 1959 du Festival. Berthold Brecht avec Mère Courage est un classique du TNP mais il est joué cette année pour la première fois au Festival d'Avignon. Enfin de nouveau à Avignon Meurtre dans la Cathédrale de T.S. Elliott sur le meurtre de Thomas Beckett l'archevêque de Cantorbéry.

Au Festival d'Avignon à la Cour d'Honneur cette année là :

 

1960 - 14ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1960

Antigone est mis en scène conjointement par Jean Vilar et par Maurice Jarre, le compositeur des fameuses trompettes qui annoncent le début du spectacle dans la Cour d'honneur. Catherine Sellers joue le rôle d'Antigone face à au Créon de Georges Wilson. Le Festival rend hommage à Gérard Philippe, mort en novembre de l'année passée.

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1961 - 15ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1961

En ces temps troublés par la guerre d'Algérie qui n'en finit pas, Jean Vilar propose un programme civique et un parcours de l'histoire du théâtre avec la création de l'Alcade de Zalamea de Calderón qui traite du rapport de la justice militaire avec la justice, la reprise d'Antigone de Sophocle et les Rustres de Carlo Goldoni.

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1962 - 16ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1962

Avec "La guerre de Troie n'aura pas lieu" de Jean Giraudoux, Jean Vilar fait entrer à la Cour un "classique contemporain". Il reprend "L'Avare", dix ans après, avec Philippe Avron dans le rôle de La Flèche. "Vilar a retravaillé son Harpagon, ou peut-être Harpagon, depuis dix ans a retravaillé en lui. Les rôles aussi murissent. Il a estompé son allure mécanique, s'est étoffé, a affermi son style sans perdre cet air pointu, ce regard fouineur, desséché dans le culte de l'or et de lui-même.", note Paul Puaux.

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1963 - 17ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1963

C'est la fin d'une époque, Vilar met un terme à ses fonctions de directeur du TNP qu'il confie à Georges Wilson. Il se consacre à la direction de "son" festival où pour la dernière fois il met en scène "Thomas More ou l'homme seul" de Robert Bolt

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1964 - 18ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1964

Georges Wilson et Roger Mollien sont deux fidèles de Jea Vilar. Le premier met en scène "Luther" de John Osborne et "Romulus le Grand" de Friedrich Dürenmatt et le second "Nicomède" de Pierre Corneille.

Jean Vilar organise les premières Rencontres d'Avignon, une série de colloques sur les rapports entre la culture et la politique.

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1965 - 19ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1963

A la Cour, trois créations du TPN : "L'Illusion comique" de Pierre Corneille et "Hamlet" de Shakespeare sont mis en scène par Georges Wilson, "Les Troyennes" d'Euripide par Michel Cacoyannis.

Les salles sont combles : le Festival est bel et bien une tradition. Jean Vilar veut maintenant faire de la ville un "lieu de culture", ce que traduit bien le thème des secondes rencontres d'Avignon : "L'école et la culture".

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

1966 - 20ème Festival d'Avignon

Festival d'Avignon 1966

Jean Vilar qui sent le besoin d'un renouvellement et pour cette 20ème édition, il fait éclater le rituel bien établi du festival avignonnais pour lui donner un nouveau départ.

Le Festival dure maintenant quatre semaine au lieu de deux. En plus du TNP, deux compagnies présentent six spectacles. Le théâtre sort de la Cour d'Honneur : le théâtre de la Cité de Roger Planchon joue Shakespeare et Molière sur la place du Palais des Papes. La Danse entre à la Cour d'Honneur avec le Ballet du XXème siècle de Maurice Béjart.

Dans la Cour d'Honneur cette année là :

 

Devant le Palais du vice-légat :

 

texte et photos ©

le Festival d'Avignon >  Festival de Jean Vilar >  Festival d'Avignon contemporain >  Festival Off > 1947-1956 > FA 1957-1966 > FA 1967-1976 > FA 1977-1986 > FA 1987-1996 > FA 1997-2006 > FA 2007-2012 > Edmond Volponi

Festival d'Avignon

© VF - Horizon Provence 2018 - contact - tous droits de reproduction réservés - all rights reserved
informations données à titre indicatifs - Information is given only as an indication