Horizon ProvenceDécouverte de la Provence
AccueilAvignonVilles et villages de ProvenceNoël en ProvenceHébergements à AvignonHébergements en Provence •   Facebook Horizon Provence

Le Festival d'Avignon

le Festival d'Avignon 2004 - 58ème Festival d'Avignon

le Festival d'Avignon >  Festival de Jean Vilar >  Festival d'Avignon contemporain >  Festival Off > 1947 > 1948 > 1949 > 1950 > 1951 > 1952 > 1953 > 1954 > 1955 > 1956 > 1957 > 1958 > 1959 > 1960 > 1961 > 1962 > 1963 > 1964 > 1965 > 1966 > 1967 > 1968 > 1969 > 1970 > 1971 > 1972 > 1973 > 1974 > 1975 > 1976 > 1977 > 1978 > 1979 > 1980 > 1981 > 1982 > 1983 > 1984 > 1985 > 1986 > 1987 > 1988 > 1989 > 1990 > 1991 > 1992 > 1993 > 1994 > 1995 > 1996 > 1997 > 1998 > 1999 > 2000 > 2001 > 2002 > 2003 > 2004 > 2005 > 2006 > 2007 > 2008 > 2009 > 2010 > 2011 > 2012 > Edmond Volponi

Festival d'Avignon  2004

Après l'édition annulée l'année précédente, le déficit engendré a été comblé grâce aux subvensions exceptionnelles des collectivités publiques. L'attente est forte car les intermittents réclament toujours l'abrogation du protocole en place.

Vincent Baudriller et Hortense Archambault, les nouveaux directeurs du Festival d'Avignon associent chaque année un "artiste invité" au Festival, un artiste qui donne une couleur à la programmation. Il s'agit de présenter un théâtre art vivant contemporain ouvert vers le public.

Pour leur première année, c'est le metteur en scène allemand Thomas Ostermeier, jeune (il est né en 1968) directeur de la Schaubühne de Berlin. Il présente quatre spectacles dans ce 59-8ème Festival : sa mise en scène de Woyzeck de Büchner dans la Cour d'Honneur, Nora (Maison de poupée) de Henrik Ibsen à l'Opéra-Théâtre, Concert à la Carte de Franz Xaver Kroetz et Disco Pigs de Enda Walsh.

Les grands ensemble de la scène allemande sont très présents dans ce Festival avec, outre la Schaubühne, la Volksbühne, le Berliner Ensemble et la Schauspielhaus de Zürich.

L'argentin Rodrigo Garcia propose une critique radicale, drole et violente de la société de consommation avec l'histoire de Ronald McDonald le clown

Le musicien Rodolphe Burger et l'écrivain Olivier Cadiot closent dans la Cour d'Honneur un Festival rasséréné. Loin d'avoir déserté le Festival, le public répond présent, toujours curieux et avide d'expériences théâtrales.

Dans la Cour d'Honneur cette année :

texte et photos ©
Festival d'Avignon

© VF - Horizon Provence 2017 - contact - tous droits de reproduction réservés - all rights reserved
informations données à titre indicatifs - Information is given only as an indication